Télémaque - Entretiens annuels

Il est noté depuis des semaines dans votre agenda… Source d’angoisse pour les uns, moment d’échange constructif et d’accompagnement privilégié pour les autres… Il revient tous les ans en début d’année et fait partie de ces rituels de la vie du salarié…. C’est le sacro-saint entretien annuel.

Quid de ce moment si particulier et pourtant si important de la vie du salarié ?

Entretien annuel ou entretien professionnel : quésaco ?

Bien que la confusion puisse se faire aisément, l’entretien annuel et l’entretien professionnel sont deux outils bien distincts dans la vie du salarié. L’un et l’autre sont de véritables leviers de motivation, mais ils ne répondent pas aux mêmes exigences.

L’entretien annuel d’évaluation n’a pas de caractère obligatoire, sauf accord de branche ou entreprise. Celui-ci est réalisé tous les ans et permet de faire le bilan complet de l’année écoulée. Il a aussi vocation à fixer les objectifs professionnels et les moyens à mettre en œuvre pour l’année à venir.

L’entretien professionnel, lui, revêt un caractère obligatoire avec une périodicité tous les deux ans. Il est consacré aux perspectives d’évolution professionnelle du salarié, notamment en terme de qualification et d’emploi. Il permet d’identifier les besoins sur le long terme et d’impliquer le collaborateur dans la construction et la gestion de son parcours.

Ainsi, malgré leurs différences, l’entretien annuel et l’entretien professionnel représentent tous deux l’occasion pour l’employeur et le salarié, de faire le point sur les attentes et les perspectives de chacun. À  défaut d’être semblables, ils sont néanmoins tout à fait complémentaires, et permettent au salarié et à son manager, de pouvoir échanger dans une perspective d’avenir à moyen et long terme.

De nouvelles attentes

Dans une organisation stratégique où les feedbacks sont monnaie courante et les points managériaux de plus en plus réguliers, l’entretien annuel « traditionnel» est devenu obsolète.

En effet, il a longtemps été centré sur des objectifs chiffrés ou sur des acquis qu’avait atteint ou non le salarié au cours de son année de travail. L’entretien pouvait alors devenir contre-productif, car le développement personnel et professionnel était passé au second plan. Il ne restait alors que peu de temps pour l’information principale : la montée en compétence du collaborateur. Or, c’est aujourd’hui la priorité du salarié comme de son manager : faire que chacun se sente investi pour se projeter au sein de l’entreprise.

L’entretien annuel a dû, lui aussi s’adapter aux nouvelles attentes et évoluer au regard de la transformation sociale qui s’est opérée ces dernières années dans le monde de l’entreprise. Aujourd’hui, plus que jamais le bien-être au travail est devenu LA composante essentielle des attentes des salariés et celle qui est la première recherchée par les collaborateurs puisque c’est le souhait pour 84% des jeunes diplômés.

L’épanouissement des collaborateurs, un enjeu majeur de notre politique

Chez Télémaque, l’épanouissement des collaborateurs a toujours occupé une place prépondérante dans la politique et l’organisation de l’entreprise. La satisfaction, l’agilité, l’accompagnement, la qualité de service et la cohésion définissent clairement nos valeurs.

Afin de remplir cette mission, et pour toujours répondre aux attentes et exigences de nos salariés, tout en nous améliorant en permanence, nous nous sommes engagés dans une démarche de certification ISO 9001, cohérente avec nos orientations stratégiques.

Par extension de cette démarche de certification, les supports d’entretiens annuels ont été réajustés, et des matrices de compétences inhérentes à chaque poste, ont été créées. L’enjeu est de répondre au plus juste aux attendus de chaque métier de l’entreprise.

Un support en perpétuelle évolution

Au regard de la mutation évoquée ci-dessus, et de la considération apportée à l’épanouissement de nos collaborateur dans notre démarche qualité, le bien-être au travail est totalement intégré aux supports d’entretiens. La satisfaction professionnelle du salarié, par le biais des sujets abordés (conditions et ambiance de travail, fluidité de la communication, relations hiérarchiques, points que le salarié souhaiterait améliorer dans la fonction..) est une dimension essentielle de l’entretien annuel.

Par extension, ce moment d’échange privilégié permet aussi d’aborder les « Soft skills » du salarié, qui désignent les compétences comportementales, et qui viennent s’opposer aux « Hard skills » ou compétences dites techniques.

L’entretien va ainsi mettre en lumière les parties motivantes de la fonction du collaborateur, les réalisations qui ont suscité un épanouissement dans son travail, mais aussi les axes d’amélioration qui peuvent être ressentis tant par le collaborateur que par son manager.

Enfin, la projection du salarié au sein de l’entreprise est une composante importante de l’entretien annuel. Ses souhaits en terme de changement de poste, de prise de responsabilité, d’évolution professionnelle sont évoqués en toute transparence et ses besoins en formation sont aussi formalisés.

Lancement de la campagne 2021 au titre de l’année 2020

Chez Télémaque, la campagne des entretiens annuels 2021 au titre du bilan de l’année 2020 a démarré début janvier.

D’ici le 28 février, tous nos salariés en CDI ayant, au moins, un an d’ancienneté, vont bénéficier de cet entretien ; ce qui représente tout de même soixante-dix-huit entretiens réalisés, traités et répertoriés : télémarketing et fonction supports confondus.

Cette campagne est l’occasion pour les managers de faire le point sur cette année 2020 si particulière. Elle fut marquée par le contexte d’épidémie de Covid-19 et ponctuée de confinement, de télétravail et d’incertitude sanitaire, mais elle ne fut pourtant pas dénuée de réussite.

Ce moment doit permettre à chacun d’établir un bilan concret, tant sur les objectifs chiffrés, que sur l’épanouissement du collaborateur dans ce contexte inédit. Ce temps dédié va également permettre d’échanger en toute transparence sur les ressentis et les réalisations durant cette période tout à fait inouïe de notre histoire.

Cet échange constructif permettra également de bâtir conjointement, pour le salarié comme son manager, les objectifs pour l’année à venir, les besoins pour les atteindre et les formations souhaitées par les concrétiser.

Ainsi, bien que parfois décrié, considéré comme obsolète, accusé d’être une source de stress pour le collaborateur ou de se montrer chronophage pour le manager… L’entretien annuel reste un outil extrêmement intéressant et vertueux pour la carrière du salarié. Il permet de prendre du recul sur l’année écoulée et surtout de planifier une vision à moyen et long terme dans la vie au sein de l’entreprise. Dans un monde actuel marqué par des instabilités économiques et sociales, il permet d’appréhender l’année plus sereinement et de poser les jalons d’une approche plus globale, où le salarié et son manageur sont invités à construire ensemble un projet collaboratif.